Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

My Fair Honey Boy, T1 à 6

Je m'appelle Mei Sengoku. Redoutable kendoka, je suis capitaine de club depuis le collège... Et peut-être en raison de mon caractère naturel et franc, beaucoup de filles me font des déclarations d'amour. Mais... Alors? Lui, il entre dans quelle catégorie?
Il s'agit de Shirô Fuji, de la classe d'à côté. Biologiquement, c'est un garçon... Mais il est connu au lycée parce qu'il parle et se comporte "comme une fille".

Junko Ike, T1 p.6-7

Mangaka: Junko Ike
Traductrice: Claire Olivier
Editeur: Akata
Collection: Medium
Année: 2019 à 2020 (VO: 2014 à 2017)

Manga - Shojo

Quatrième de couverture (Tome 1):
Mei Sengoku, présidente et capitaine du club de kendo, est particulièrement populaire! Connue pour son calme légendaire, elle plaît autant aux filles qu'aux garçons. Mais son stoïcisme à toute épreuve pourrait bien être ébranlé par un certain Shirô Fuji: parce qu'il est très efféminé, tout le monde a tendance à penser qu'il est gay. Mais il n'en est rien! Eperduement amoureux de la lycéenne, ce dernier va un jour lui déclarer son amour... Sengoku, prise au dépourvu, ne va pas savoir comment le repousser! La persévérance attendrissante (et pas vraiment virile) du garçon finira-t-elle par séduire l'adolescente?

Mon avis:
J'ai découvert les 6 premiers tomes de cette série grâce à ma médiathèque qui en a fait récemment l'acquisition. En règle générale, j'aime beaucoup la maison d'édition Akata, qui publie des mangas originaux, sensibles, humanistes, qui mettent à mal les préjugés et codes sociaux. Cette saga ne déroge pas à la règle, bien qu'elle fasse preuve à mon sens de trop de pudibonderie, et qu'au final, les stéréotypes sont tellement inversés que les personnages restent encore très stéréotypés (voire carrément caricaturaux). Cependant, je trouve que c'est une belle entrée en matière pour aborder le sujet des stéréotypes sexuels avec de jeunes adolescents, car suffisamment proche des idées qu'ils peuvent avoir. C'est donc pour moi une réussite pour le public visé (mais pas assez poussé et abouti pour un public adulte). En atelier ou en classe, il peut faire l'objet d'un débat intéressant avec les jeunes.
 

Malgré tout, j'ai pris plaisir à cette lecture, qui m'a fait sourire à de nombreuses reprises. J'ai aimé voir les personnages évoluer, en voir de nouveaux débarquer, caricaturaux eux aussi mais néanmoins différents des personnages principaux. Ils ajoutent un capital comique à l'histoire, lui donne du peps, bouscule un peu les personnages qui ont tendance à rester confortablement retranchés derrière leurs petites habitudes.

Les apartés de la mangaka nous permettent de comprendre qu'elle aussi mûrit avec ses personnages, et ses propres préjugés personnels sont interrogés à travers l'écriture de cette saga.

Au final, c'est une lecture agréable, divertissante, qui ne restera pas gravée dans ma mémoire mais qui m'a offert un bon moment de détente et quelques sourires.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article