Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Trois mètres au-dessus du ciel

Le soleil est en train de monter, c'est une belle matinée. Elle va en cours, lui n'a pas dormi de la nuit. Un jour comme un autre. Mais au feu, ils se trouvent l'un à côté de l'autre. Et alors ce ne sera pas un jour comme les autres.
Rouge.
Lui la regarde. La vitre est baissée. Une mèche de cheveux blond cendré découvre par moments son joli cou. Un profil léger mais décidé, des yeux bleus, doux et sereins, à moitié fermés et rêveurs à l'écoute de la chanson. Un tel calme le frappe.
- Eh!
Surprise, elle le regarde. Il lui sourit, arrêté près d'elle sur sa moto, les épaules larges, les mains déjà trop bronzées pour la mi-avril.
- Ca te dit de venir faire un tour avec moi?

Federico Moccia, p.8

Auteur: Federico Moccia
Editeur: Gallimard jeunesse
Collection: Pôle fiction filles
Année: 2012 (VO: 2004)
521 pages

Jeunesse - Romance

Quatrième de couverture:
Jeunes et déchaînés, ils s'aiment jusqu'à décoller de terre, jusqu'à toucher le ciel. Plus que ça. Au moins... trois mètres au-dessus du ciel! Mais ils ne sont pas seuls: il y a le lycée, les parents, la bande de copains qui dérape et franchit les limites...

Mot de l'auteur:
"J'ai écrit ce roman pour ne pas oublier certaines sensations, lorsqu'on tombe amoureux sans savoir encore où ça nous mènera, qu'n prend conscience de son corps, de celui de l'autre, quand tout est nouveau, absolu, bouleversant... Et, naturellement, très beau."

Mon avis:
J'ai récupéré ce livre dans une boîte à livres. Je l'ai choisi parce que j'avais vu le film, et que je l'avais beaucoup aimé. Je me suis dit qu'une fois le film un peu oublié, lorsque je souhaiterais une lecture émouvante, je l'aurais sous la main. Mais pour moi, le livre n'a pas été à la hauteur du film. Peut-être en partie à cause du format. Devant le film, l'émotion m'a emportée, et j'ai posé littéralement mon cerveau. Alors que sur le livre, mon regard critique était opérationnel, et j'étais sans cesse frappée par le sexisme de nombreuses situations.

Dès le premier chapitre (voir la citation ci-dessus), on est en plein dans le harcèlement de rue, avec la jeune fille dans la voiture (c'est son père qui conduit, mais étrangement, il ne réagit pas, ou très peu, comme si tout était normal). Et c'est cette situation de "harcèlement" qui marque le début d'une belle histoire? Personnellement, j'ai du mal à trouver ça beau...
Une autre scène m'a particulièrement révoltée, parce que outre la "connerie" des gosses, on y lit le point de vue de celui qui écrit, en filigranne: 2 gamins passent en moto à côté d'une femme flic en jupette, et en passant, ils lui touchent la jupe, la faisant voleter. Mais tout est normal! Après tout, que craignent-ils? Que la femme relève la plaque pour porter plainte juste parce qu'elle s'est fait draguer dans la rue???? La blague!
Là, je me suis demandée, vraiment, si c'était ça le message qu'on voulait passer à nos ados. Non, ce n'est pas de la drague. C'est du harcèlement. Et c'est inacceptable. Et oui, elle devrait porter plainte.

Alors non, je ne suis pas pour la censure dans les livres. Mais je suis pour que l'auteur réfléchisse à l'impact que peuvent avoir ses mots sur ses lecteurs, notamment les plus jeunes. On aurait été dans de la littérature à destination des adultes, bon, ok, ça m'agace, mais après tout, on est adultes et vaccinés, et nous sommes libres d'adhérer au discours ou pas. Mais l'esprit des ados est encore très fragile et malléable. Et à travers ces situations anodines, qui malheureusement feront écho à leur quotidien, on valide comme "normal" ces situations humiliantes que la plupart des adolescentes ont vécu dans leur vie.

Si j'ai poursuivi ma lecture, c'est parce que malgré tout, j'ai aimé la plume de Federico Moccia, et que les personnages, dans leurs imperfections, sont touchants, je ne peux le nier.

C'est donc une lecture en demi-teinte pour moi. Un livre que j'ai eu plaisir à lire, mais qui m'a donné envie de donner des baffes à l'auteur à plusieurs reprises. Clairement, c'est un livre que je n'offrirai pas à des ados.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article