Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marqués, T1

Je marche en me demandant quand se tiendra la cérémonie de pesée de l'âme de mon père. J'ai tellement hâte qu'il rentre à la maison. Après l'écorchement, le tannage, la transformation de sa peau en pages reliées, les employés du gouvernement doivent maintenant étudier son cas afin que nos dirigeants annoncent leur verdict final concernant la destinée de son âme.
Les morts dont la vie se révèle suffisamment méritante retournent dans leur famille et prennent place parmi leurs ancêtres, pour qu'on les lise et qu'on se souvienne d'eux à jamais. Ainsi, leur âme est sauve. Dans le cas contraire, l'âme est détruite par le feu, avec le livre du défunt.

Alice Broadway, p.13

Autrice: Alice Broadway
Traducteur: Emmanuel Chastellière
Editeur: Pocket Jeunesse
Année: 2018 (VO: 2017)
283 pages

Dystopie - Jeunesse

Quatrième de couverture:

Quand toute votre vie est inscrite sur votre peau...

A la mort de son père qu'elle a tant admiré, Leora souhaite honorer sa mémoire. Et dans les hautes castes, il est d'usage de relire au cours d'une cérémonie les évènements qui ont marqué la vie d'un personnage important.

Mais à mesure qu'elle parcourt le livre de son père, la jeune fille découvre avec stupeur que certains passages ont été réécrits ou qu'ils ont complètement disparu... Pire, un mystérieux tatouage désigne son père comme coupable d'un crime!

La jeune femme devra remettre en cause toute son existence pour comprendre d'où elle vient et sur quels mensonges est construite la société où elle vit...

Mon avis:
C'est la couverture cuivrée qui m'a attirée dans les rayons de la médiathèque. Je cherchais un univers fantastique prenant, et j'ai eu droit à une dystopie intéressante sans être transcendante.

En particulier, j'ai aimé l'originalité de l'univers, dans lequel les gens doivent tatouer leurs corps pour chaque évènement important. J'ai apprécié aussi que l'histoire d'amour passe en arrière-plan (d'ailleurs, franchement, je ne vois pas trop où est l'amour... Le terme "amitié" me semble bien plus approprié).

Cependant, on est un peu trop dans les clichés de la dystopie jeunesse, avec un univers clos, fermé, d'où les habitants ne sortent pas, des dirigeants qui ont tous les pouvoirs, suscitant l'adoration ou la crainte du peuple, des croyances et des règles que personne n'ose contester. Bref, la caricature de la dictature, avec une population qui adhère à tout et qui est convaincue du bien fondé du fonctionnement de sa société. Bien sûr, l'héroïne se pose des questions, et sans grande surprise, je vous laisse deviner la suite...

De plus, si le texte est facile à lire, l'écriture quant à elle est plate, sans grande originalité, et le texte manque cruellement d'intensité. A aucun moment je ne me suis révoltée, à aucun moment mon coeur ne s'est emballé, à aucun moment je n'ai pleuré, à aucun moment je n'ai été tenue en haleine par un suspense insoutenable.

Heureusement, l'héroïne est attachante, ainsi que l'homme qui la forme à son métier. En lisant, je me posais des questions sur son histoire, ses origines, et j'avais malgré tout envie d'en savoir plus.

En conclusion, c'est une lecture agréable mais qui manque d'originalité et d'intensité pour devenir un coup de coeur. Je crains d'oublier cette histoire bien vite.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article