Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La tresse

Deux "carabinieri" en uniforme apostrophent un homme à la peau sombre. De forte stature, il porte un turban noir, que les gardiens de l'ordre le somment de retirer. L'homme proteste, dans un italien impeccable ponctué d'un accent étranger: il est en règle, dit-il en montrant ses papiers, mais les gendarmes ne l'écoutent pas. Ils s'énervent, menacent de l'emmener au poste s'il persévère dans son refus d'obtempérer - une arme peut être cachée sous ce couvre-chef, affirment-ils, en ce jour de défilé rien ne doit être laissé au hasard. L'homme tient bon. Son turban est un signe d'appartenance à sa religion, il a interdiction de l'enlever en public. En outre, il n'empêche pas de l'identifier, poursuit-il, il apparaît ainsi sur sa carte d'identité - un privilège accordé aux sikhs [...].

Autrice: Laetitia Colombani
Editeur: Le Livre de Poche
Année: 2019 (première édition: 2017)
ISBN: 978-2-253-90656-8
238 pages
7,20€

Contemporain

Quatrième de couverture:
Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.
Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Mon avis:
Je ne connaissais pas du tout ce roman avant qu'une amie m'en conseille la lecture. Puis, sur Livraddict, j'ai vu beaucoup d'engouement de la part des lecteurs. Ainsi, je n'ai pas résisté lorsque j'ai vu qu'il était disponible dans ma librairie (qui fait de la vente en ligne avec service de retrait en drive)! Puis, Edwige, ma binôme dans le challenge Pioche dans ma PAL #20 me l'a choisi comme première lecture car elle avait beaucoup aimé. Bref, pour l'instant, je n'ai rencontré aucun lecteur n'ayant pas aimé ce roman (c'est presque louche d'ailleurs...). C'est sans surprise que, pour moi, ça a été un véritable coup de coeur.

Habituellement, je n'apprécie pas les lectures (ni les films d'ailleurs...) où l'on suit tour à tour un personnage différent. J'ai la sensation de m'emmêler les pinceaux, de ne plus savoir qui fait quoi. Mais dès le départ, Laetitia Colombani a su créer un univers bien distinct pour chacune des héroïnes de ce roman. Et je les ai apprécié toutes les 3, alors qu'elles vivent des choses complètement différentes, et sont dans des univers diamétralement opposées (oui, elles s'opposent à 3, et alors?).

Auprès de Smita, j'ai découvert l'Inde profonde, celle des Intouchables, l'Inde que j'ai toujours détesté alors qu'autour de moi, beaucoup de personnes encessent ce pays et ses coutumes. Je n'ai jamais compris comment on pouvait rêver de la philosophie de vie d'un pays où les gens sont triés en castes, et où chaque caste évolue dans des univers fermés, où les plus "forts" écrasent littéralement les plus faibles, jusqu'à traiter ceux en bas de l'échelle comme de véritables déchets, privés des droits les plus élémentaires (comme l'accès à la nourriture ou à l'eau...). Mais Smita est un sacré bout de femme qui ne compte pas s'en laisser compter comme cela, et qui a un rêve pour lequel elle est prête à prendre tous les risques. Alors oui, j'étais derrière elle comme une petite supportrice, à lui dire Vas-y, fonce!

Aux côtés de Giulia j'ai découvert un métier dont j'ignorais absolument tout. J'ai découvert la Sicile, les relations homme-femme, et curieusement, j'ai découvert une autre facette de l'Inde, qui m'a beaucoup plu. Bien plus humaine, bien plus respectueuse des droits fondamentaux des êtres humains. Giulia est un personnage qui m'a beaucoup ému, par sa discrétion, par sa force, par sa soif de liberté.

Enfin, Sarah a été le personnage qui m'a demandé un peu plus d'effort pour l'apprécier. Peut-être parce qu'elle évolue dans une sphère trop éloignée de la mienne, au milieu des avocats, où la loi du plus fort règne en maitre. Puis, elle a fait des choix de vie que j'avais du mal à comprendre. Cependant, son évolution est très intéressante, et j'ai fini par avoir beaucoup de compassion pour elle.

Ce livre est une ode à l'humanité, à la liberté, aux droits des hommes et des femmes de vivre dans la dignité. Il met en valeur le lien ténu qui existe entre tous les êtres humains, sur la planète, et l'interdépendance qu'il existe entre nous. Les choix des uns ont un impact très fort sur la vie de personnes à l'autre bout de la planète. Et cela peut être une force. C'est ce que montre ce livre. C'est une lecture intelligente, qui donne du courage pour aller au bout de soi, pour trouver sa force, et l'assumer, malgré tous les obstacles.

Une émission très intéressante, mais je vous conseille de ne la regarder que si vous avez lu le livre, car beaucoup d'informations y sont dévoilées.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anna Calvy 09/05/2020 20:32

Il me tarde de le recevoir, que de bons retours sur ce livre :) merci pour ce post !

11/05/2020 08:58

Avec plaisir! :)

Céline 06/05/2020 12:08

Et bien on peut dire que je ne lis que de bons avis au sujet de ce livre... je l'ai rajouté à ma liste d'envies ;)
Bonne journée !

06/05/2020 13:23

Tu as bien raison de l'ajouter. J'avais peur qu'avec un excès d'attentes, je n'accroche pas tant que ça, et finalement cela n'a pas nuit du tout à ma lecture. Il faut dire, j'ai une certaine faculté à lire vaguement pour ne saisir que l'impression de fond, et oublier tout de l'histoire, afin de ne pas me gâcher la lecture. :)
Bonne journée à toi aussi!