Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Femmes de l'Autremonde, T1 - Morsure

Dans la ruelle, je procède à la Mutation, m'empresse de me rhabiller puis m'esquive comme une camée surprise à se piquer parmis les ombres. La frustration m'envahit. Ca ne devrait pas se terminer comme ça, de manière aussi sordide et furtive, parmis les ordures et la crasse de la ville. Ca devrait finir dans une clairière où j'aurais abandonné mes habits sous un fourré, où je pourrais m'étirer nue, éprouver sous mon corps la fraîcheur de la terre et le chatouillis du vent nocturne. Je devrais m'endormir dans l'herbe, trop épuisée pour réfléchir, l'esprit seulement baigné d'un miasme de contentement. Et je ne devrais pas être seule.

Kelley Armstrong, p.19-20

Autrice: Kelley Armstrong
Traductrice: Mélanie Fazy
Editeur: Milady
Année: 2010
ISBN: 978-2-8112-0257-6
536 pages
8€

Bit-Lit

Quatrième de couverture:
Elena Michaels est un loup-garou et la seule femelle de son espèce. Voilà qui n'est déjà pas banal. Mais en plus, elle fait tout ce qu'elle peut pour être normale. Elle voudrait une vie ordinaire, sans ses désirs inhumains, sa sauvagerie, sa faim et ses instincts de chasseuse.
Mais la Meute fait appel à elle. Enfreignant les lois du clan, des déviants menacent de dévoiler leur existence. Elena obtempère, car la loyauté du sang ne se discute pas. Et au cours de ce combat, elle découvrira sa vraie nature...

Mon avis:
Cette lecture est une relecture. Je n'avais gardé que très peu de souvenirs (et certains se sont avérés faux, en plus!) de ce livre, mais comme j'ai les tomes 2, 3 et 4 dans ma PAL, je me suis dit qu'il faudrait bien le relire pour lire la suite.
Le début de la lecture a été très laborieux. Les états d'âme d'Elena m'agaçaient, ça traine en longueur, je ressentais son malaise et c'était pour moi intenable.  Tant et si bien que j'ai même fait une pause pour lire un roman plus positif. Je n'ai pas abandonné, j'ai persévéré, et arrivée à la moitié du roman, j'ai commencé à accrocher, à vouloir savoir la suite (bien que la fin soit plus que prévisible, je voulais savoir comment ils en arriveraient là).
Néanmoins, j'ai trouvé l'héroïne agaçante, et je me demande encore ce que tous les mecs lui trouvent. Clay est le seul personnage qui relève vraiment le niveau, qui sait ce qu'il veut, où il va, qui fonce, un peu sanguin, et droit dans ses bottes. C'est LE personnage sur lequel j'ai vraiment accroché. Mais Elena et ses rêves de princesse, sérieusement, non, je ne comprends pas. Cependant, son cheminement intérieur reste intéressant, et la voir évoluer fait du bien.
Autre point négatif à mon sens, mais qui serait certainement positif pour bien d'autres lecteurs, c'est le côté "thriller sanguinolant". Je ne suis pas amatrice de livres policiers, et encore moins si il y a plein de meurtres un peu dégueus... Et malheureusement, là, j'ai été servie! La trame narrative s'articule autour de meurtres sanglants et immondes et de l'enquête pour identifier les tueurs. Alors oui, j'avoue, j'ai du me forcer.
Mais comme la fin m'a tenue en haleine, et que j'ai déjà la suite, je la lirai probablement. Mais pas tout de suite. Là, c'est bon, j'ai ma dose. D'autant que la fin du tome a une allure de véritable fin, et n'appelle pas la lecture d'une quelconque suite.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article