Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Grands Maîtres du Haïku - Bashô, Issa, Buson, Shiki, Taïgi

Un jour, Marda un Seigneur local amateur de poésie, demanda à Issa en quoi consistait l'art du Haïkaï, et ce dernier lui répondit:
- "La voie de la poésie est la même que celle du Bouddha ou de Confucius. Mais ceux qui oublient le véritable sens de cette voie et qui n'en retiennent que la forme, en sont les profanateurs... Si l'on retourne à l'esprit véritable en se consacrant entièrement à cet art, alors les fleurs et les papillons, le vent et la lune, restent bien sûr des thèmes, mais aussi tout ce qui se passe devant nos yeux ou est ressenti dans notre coeur, est matière à Haïkaï."

p.60

Auteur de l'historique et des biographies: Erik Sablé
Auteurs des Haïku: Bashô, Issa, Buson, Shiki, Taïgi
Calligraphe: Tchiéko Imamura
Traducteurs: Catherine Yuan et Erik Sablé
Editeur: Dervy
Collection: Chemins de sagesse
Année: 2007
ISBN: 978-2-84454-211-3
111 pages
11,50€

Biographie, Poésie

Quatrième de couverture:
Les Haïkus, ces petits poèmes de trois vers, sont maintenant connus, non seulement au Japon, mais aussi partout en Occident.
Beaucoup de poètes en écrivent ou en ont écrits. Cependant, cinq maîtres japonais sont reconnus comme les plus grands. Ils dépassent les autres auteurs par leur inspiration, leur originalité, la qualité de leurs dons et chacun se trouve à l'origine d'un style particulier, d'une lignée poétique.
Ainsi, nous avons la sobriété d'un Bashô, la fantaisie et l'humour d'un Issa, la vision esthétique d'un Buson...
Après une introduction historique, ce petit livre raconte la vie de ces cinq grands poètes et donne un choix de leurs plus beaux Haïkus.

Mon avis:
Ce livre est un recueil de Haïkus dans lequel les haïkus sont regroupés en fonction de leurs auteurs, permettant ainsi un historique du Haïku. J'attendais beaucoup de cet aspect historique et biographique. J'attendais d'apprendre beaucoup de choses, et finalement j'ai été déçue. Bien sûr, j'ai appris quelques petites choses. Notamment, j'ignorais que les haïkus étaient si populaires qu'ils pouvaient même être vulgaires. Et j'ignorais aussi qu'à l'origine, c'étaient des oeuvres collectives appelées Haïkaï. Cependant, je trouve ces passages tellement factuels qu'ils sont sans âme. J'aurais préféré quelque chose d'un peu plus romancé, et un peu plus long également, afin qu'on puisse imaginer l'auteur et son parcours. Au contraire, ici, on a une succession de dates et de faits, tant et si bien qu'on aurait presque pu représenter ces biographies sur une frise chronologique. Le résultat, c'est que si je veux retenir quelque chose de ces biographies, il faudrait que je les apprenne par coeur, car elles sont dénuées de reliefs et de couleurs.

Heureusement, la lecture des ces haïkus s'est avérée plus que bienvenue. Dans cette époque troublée où l'esprit est parasité par l'actualité, j'ai trouvé dans la lecture de chacun de ces courts poèmes une respiration. Une pause. Tout à coup, à travers quelques petits mots, tout reprend vie. Je m'imaginais les décors, les odeurs, les couleurs, la température, les moments vécus par l'auteur lui permettant de transcrire ces sensations. Mon imaginaire s'est envolé, et j'ai voyagé à travers les mots de leurs auteurs. Voyage ô combien précieux, alors que nous sommes confinés.

Ainsi, c'est un livre que je conserverai, non pour son aspect historique, mais pour ses haïkus que j'aurais plaisir à relire lorsque le besoin de respirer se fera sentir. De plus, c'est un très beau livre, que j'ai plaisir à toucher avec son papier granuleux, et à voir pour son aspect esthétique, ses calligraphies épurées qui donnent une âme à cet objet.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article