Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journal d'un vampire en pyjama, suivi de Carnet de board

C'est une loterie, un accident biologique. Ca peut arriver à tout le monde et ça n'arrive à presque personne. Une centaine de cas seulement en France. Pour la plupart des enfants ou des personnes âgées. Je suis un collector.

C'est impressionnant de voir ces gens qu'on connaît à peine vous distiller de si mauvaises nouvelles en chuchotant. L'ultra-humain en réponse à la froideur carcérale d'une chambre d'hôpital. La taule. La tuile. Un toit tout entier qui vous dégringole sur le coin de la gueule.

Mathias Malzieu, p.34-35

Auteur: Mathias Malzieu
Editeur: Le livre de poche
Année: 2017
ISBN: 9782253132080
312 pages
7,90€

Autobiographie

Quatrième de couverture:

JOURNAL D'UN VAMPIRE EN PYJAMA
Ce livre est le vaisseau spécial que j'ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles. Panne sèche de moelle osseuse. Bug biologique, risque de crash imminent.
Quand la réalité dépasse la (science-)fiction, cela donne des rencontres fantastiques, des déceptions intersidérales et des révélations éblouissantes.
Une histoire d'amour aussi. Ce journal est un duel de western avec moi-même où je n'ai rien eu à inventer. Si ce n'est le moyen de plonger en apnée dans les profondeurs de mon coeur.

suivi de...
CARNET DE BOARD
Ce texte est un récit de voyage aux airs de rêve d'enfant et une victoire sur la maladie. Skateboard! Moteur! Islande!

Mon avis:

A l'heure où le monde entier se met à se calfeutrer chez soi, à sortir masqué et à redouter la maladie comme si tout le monde était devenu un vampire, il me semble essentiel de ne pas oublier qu'à côté de nous, de vraies personnes, vraiment malades, ont réellement besoin de notre protection et de celle de tous les personnels soignants. Ce livre est un journal pas comme les autres. Un journal dont on ne ressort pas indemne, mais dont on ne sort pas démoralisé non plus.
Quand j'ai fermé ce livre, ma première pensée a été: tous les personnels soignants devraient le lire. Car c'est un véritable hommage que leur a écrit Mathias Malzieu, et que ça ne peut que leur redonner un peu d'énergie et un bon boost de moral quand leurs conditions de travail se détériorent de jour en jour, et que l'épuisement les gagne...
Ma deuxième pensée: ok, les personnels soignants devraient tous le lire, mais pourquoi le leur réserver? Non, TOUT le monde devrait le lire. Pourquoi? Tout d'abord parce que c'est un boosteur d'humanité, qu'il donne envie de faire un geste sincère et altruiste pour son voisin ou un inconnu qui, on le sait, en aura probablement besoin bientôt, ou plus tard, un jour, ou pas... et d'ailleurs peu importe, tant que la possibilité est donnée de pouvoir sauver une vie. Mais c'est aussi parce qu'il donne une furieuse envie de vivre et de croire en soi, en sa folie, en ses rêves. Oui, en fermant le livre, j'avais envie de crier: "Mes rêves vous semblent fous??? Vous avez raison, et merci! Oui, je suis dingue mais j'y crois!!! J'y arriverai coûte que coûte. Car à quoi bon vivre si on renonce à notre raison de vivre, à nos rêves, à notre essentiel..."
Ma troisième pensée: Purée, j'ai qu'une envie, ouvrir le livre là, au hasard, n'importe où, et me replonger dans les mots de Mathias, dans ses phrases, dans ses images, dans sa folie, dans son humour (et peut-être pas dans cet ordre-là d'ailleurs...). Simplement parce que son écriture est incroyable, qu'il a un style unique, inimitable et inégalable. Je crois que ses mots, je pourrais me les injecter en intraveineuse que je n'en aurais jamais assez. Impossible de se lasser. D'ailleurs j'ai ri et j'ai pleuré en lisant... Signe que oui, j'ai été émue. Vraiment. Sincèrement.

Note n°1: J'ai lu ce livre après avoir lu "Métamorphose en bord de ciel". De la même façon, Mathias Malzieu a vécu cette épreuve douloureuse après l'avoir écrit. Je vous conseille donc fortement de lire les 2 livres, de préférences dans leur ordre d'écriture, pour pouvoir savourer pleinement la lecture de ce journal.

Note n°2: Ce livre, c'est une amie qui me l'a prêtée, quand elle a su que j'aimais les écrits de Mathias Malzieu. En me le passant, elle m'a dit: "Celui-là, il est à moi hein! Je veux le récupérer!" Et je la comprends tellement! Bon, elle se doutait qu'il me ferait un effet incroyable. Mais c'est aussi parce que, ce livre-là, il faut l'avoir dans sa bibliothèque pour s'y replonger plus tard, ou juste pour l'ouvrir, là, à une page au hasard. Pour ne pas oublier. Pour se faire vibrer. Pour s'émerveiller.
Alors ce livre, oui, je vais l'acheter, forcément. Pour moi. Et pour l'offrir autour de moi. Parce qu'il faut le partager, diffuser cet ode à la vie, à l'audace, à la créativité, aux rêves, à la folie.

Ils m'empaquettent dans des couvertures et c'est parti pour un grand tour de karting. Prendre de la vitesse en fauteuil roulant sous le grésil avec son amoureuse qui court derrière sur l'aiguille de ses talons inquiets est une expérience chaplinesque. Je la regarde s'éloigner, on dirait une biche paumée qui apprend à gambader sur le bitume. Le vent accélère le mouvement des nuages entre les bâtiments. La couverture tombe. Les gardiens s'arrêtent, la ramassent et me bordent sur la chaise comme un très vieil enfant.

Mathias Malzieu, p.25

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article