Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Métamorphose en bord de Ciel

Commence alors la grande parade des Ginger Rogers en blouse blanche et claquettes en plastique. Elles nous réveillent à l'aube, au cas où on aurait oublié pourquoi on est cadenassé à un lit toute la journée. Il faut que je m'évade tant qu'il est encore temps. L'immobilité m'a toujours fait paniquer. Je ne sais qu'avancer, tomber et me relever. Si on m'oblige à ralentir je vais étouffer. J'ai besoin de ma dose de ciel, je ne peux pas respirer correctement si je n'inhale pas ne serait-ce qu'un peu de vent frais.

Mathias Malzieu, p.23

Auteur: Mathias Malzieu
Editeur: Flammarion
Année: 2011
ISBN: 978 2 0812 4906 6
158 pages
17€

Conte - Contemporain

Quatrième de couverture:
Tom Cloudman est sans conteste le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige involontairement comiques le propulsent au sommet de la gloire. Jusqu'à ce qu'un médecin qui le soigne pour une énième fracture décèle chez lui une maladie incurable.
Commence alors pour Tom un long séjour hospitalier pour tenter de venir à bout de ce qu'il appelle "la Betterave". [...]

Mon avis:
J'avais déjà dévoré et savouré La Mécanique du cœur. J'ai donc replongé avec délectation dans les mots et la poésie de Mathias Malzieu, qui a le don de rendre merveilleux les moments les plus douloureux de l'existence. Je suis passée du rire aux larmes en une fraction de seconde. Un concentré pur d'émotions m'a traversé de part en part. Il m'a fallu une journée à peine pour le dévorer, et j'étais déçue de le quitter. C'est donc avec plaisir que j'ouvre au hasard une page pour m'imprégner des mots, des phrases, de la poésie.
Ici, Mathias Malzieu aborde le sujet de la maladie, et notamment du cancer, avec une approche très réaliste des émotions et du ressenti du malade. Tout naturellement, il nous transporte dans un univers onirique, où rêve et réalité s'entremêlent. Plusieurs lectures sont possibles de ce roman, et je trouverais très intéressant d'en discuter avec des personnes qui l'ont lu. Cependant, je ne souhaite pas en dire plus, car je ne veux pas gâcher la lecture de ceux qui, peut-être, voudraient se plonger dans ce conte contemporain que je vous conseille vivement.

Le petit détail qui fait toute la différence: l'annotation qui présente Johnny Cash!
"Chanteur folk américain dont la voix donne envie de prendre des trains."
Forcément, cela m'a fortement amusée, car je comprends totalement cette sensation, moi qui me préparais des playlists "spécial train" lorsque je prenais le train de nuit pour monter à la capitale. En règle générale, ces nuits-là, je ne dormais pas, ou très peu. Je plongeais avec délice dans la musique, me laissant transporter par la voix, le son... Johnny Cash et Iggy Pop faisaient partie de mes artistes favoris pour les voyages en train. Alors, je clôture cet article en vous faisant partager un morceau dont vous comprendrez le choix, si vous lisez le livre.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article