Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

June, T1 - Le Souffle

Les filles m'ont appris à ne pas avoir peur des larmes, à ne pas en avoir honte. Il faut laisser sortir la peine, sinon elle te mange en dedans et la douleur finit par te grignoter le sourire jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'une ombre. Lorsque les pleurs s'apaisent, tu peux toujours trouver une nouvelle raison de rire. Quoi qu'il arrive, même le pire, il y a toujours une raison de rire. Elles m'ont appris cela. Ce qui les rends si fortes.

Manon Fargetton, p.24

Autrice: Manon Fargetton
Editeur: Mango
Année: 2012
ISBN: 978 2 7404 2886 3
322 pages

Fantasy - Dystopie - Jeunesse

Quatrième de couverture:
- Tu peux partir, June, tu peux refuser d'apprendre à te servir du Souffle. Mais c'est ton héritage. Cela te rattrapera toujours.
- Mon héritage? Et si je n'en veux pas, moi, de cet héritage?


Il y a encore quelques mois, ma vie était simple. Mais depuis que j'ai découvert ce pouvoir qui pulse en moi, tout a basculé. On me dit que je suis la dernière héritière des Sylphes, et que je suis la seule à pouvoir rétablir l'harmonie dans le monde. Une quête dangereuse m'attend, vers des terres dont je n'ai jamais soupçonné l'existence...

Mon avis:
Ma rencontre avec ce roman a tout d'abord été visuelle. Alors que je farfouillais chez le bouquiniste, à la recherche de tout et rien à la fois, la couverture du livre m'a happée. L'harmonie qui en dégageait, les arbres, le vert, la transparence, le fondu des images... Je n'ai pas résisté, j'ai pris le livre, sans vraiment trop réfléchir. Finalement, il a atterri sur mes étagères, perdu au milieu d'un nombre de livres non lus incalculable pendant plusieurs années. Et c'est lorsque j'ai pris la décision de faire un tri drastique dans mes étagères, il y a quelques jours à peine, que la couverture m'a à nouveau interpellée. J'ai alors cessé mon opération "tri de bouquins", pour me plonger à corps perdus dans la lecture. J'ai dévoré la première moitié du livre d'une traite.
Tout d'abord, le prologue, pourtant très court (3 pages), m'a intriguée et questionnée. Des personnages y sont mentionnés mais on ne les retrouve pas immédiatement dans la lecture. J'ai simplement compris qu'il y avait quelque chose de mystérieux, ce qui m'a sérieusement ouvert l'appétit. Puis, on abandonne totalement le mystique pour découvrir l'univers du personnage principal, June. Son univers à la fois simple et complexe, très proche du monde actuel mais en même temps très éloigné, un univers en quelque sorte futuriste (ou pas?), dans lequel les êtres humains n'ont pas franchement évolué, comme si l'on nous montrait la décadence de notre société. L'univers est sans tabou, bien que prude par moments (sans excès, l'héroïne a 15ans et la pudeur correspond à son jeune âge), et on plonge dans le monde de l'adolescence, avec ses souffrances, sa révolte, ses contradictions, ses amours.
L'écriture de l'autrice (très jeune, elle avait 24ans quand le roman a été publié!) est fluide, agréable. Je regrette certaines descriptions un peu trop rapides, et certains passages trop vite survolés à mon goût. J'avais envie de me délecter de ces mots et de ces phrases un peu plus longtemps. Ce livre est le premier tome d'une trilogie, et pose bien l'intrigue et le décor. Cependant, l'action en tant que telle ne commence vraiment qu'à la fin du premier tome, et j'ai fini sur ma faim... Il ne me reste plus qu'à me procurer les tomes suivants!
 

Challenge "Les poumons verts de la planète"
Acheté en seconde main : 5 points (5 points de plus lorsque je l'aurai donné ou revendu)

Challenge "Diversifions les genres #3"
1ère lecture "Fantasy": 20 points

 

Challenge "En 2020, je voyage..."
2ème lecture "France" + bonus: 20 points

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article